Technique : La Verticale

Publié le 1 Novembre 2014

 

La pêche Verticale est technique  qui permet en hiver de décider des poissons posés sur le fond et que nous avons du mal à pêcher en linéaire. Avec cette technique on voit d'un autre oeil les comportements des poissons lors de la saison froide et elle nous apprend beaucoup  sur les façons de provoquer l'attaque des carnassiers peu agressifs.

 

Définition :

La Verticale, qu’il faut distinguer de la dandine ( jigging), a fait son apparition en France à l'occasion de concours où participaient des pêcheurs hollandais, spécialistes de cette technique. Elle conciste à présenter un leurre plombé à l'aplomb  de son embarcation et de présenter très précisement un leurre sur un poste.

 

 

Pêche  "soutenue" :

 

Il faut se rendre à l'évidence, la Verticale est  une pêche qui se pratique en barque ou float tube.

Donc on ne lance  jamais (ça peut paraitre ennuyeux) !!!

 Il suffit de guider le leurre  pour que sa nage  épouse celle du fond, pendant que votre embarcation dérive grâce à d'une dérive naturelle ou  grâce à un moteur électrique ou des plames.

On utilise presque toujours un échosondeur, il est le co-pilot du pêcheur. Il donne  des informations sur les variations du relief  la présence éventuelle de poissons à certaines profondeurs, etc.... Il permet donc au pêcheur d'anticiper sur la manière de présenter son leurre.

On peut quand même trouver des similitude entre la Verticale etc la pêche au leurre souple classique, mais il s'agit bien d'une technique  avec ses propres particularités, comme son animation, l' approche, le matériel, et  sa propre  vision de la pêche.

 

C'est une pêche de précision, qui demande de la concentration et d'obstination. Elle ne peut pas plaire pas à tout le monde...  Un pêcheur impatient, hyper actif, qui aime que ça bouge, qui apprécie  de lancer et traquer les carnassiers, va vite s'ennuyer voir même abandonner cette technique.

Mais s' il est méthodique,  obstiné et  qu'il pêche plus "avec sa tête" , la Verticale risque de vite le passionner.

Rien ne vous oblige à  ne pratiquer que cette technique, on peut très bien sur  alterner avec une autre pêche. d’ailleur la Verticale est complémentaire avec la pêche en linéaire car elle permet une pêche plus précise une fois qu’on à balayer le secteur en linéaire.

 

Une fois les bases maitrissées, la Verticale va vite vous offrir des prises régulière. Vous allez apprendre à connaîtrevotre plan d'eau et les tenues du poisson.

Ce n'est pas la technique miracle (ça serait vous mentir) mais d'un autre coté elle procure souvent des touches (et parfois en quantité) et le plus plaisant dans la traque des carnassiers aux leurres.... C'EST LA TOUCHE !!!!

 

 

 

 

 

L'action de pêche :

La pêche débute une fois sur l'eau et que le sondeur est allumé. La Verticale sans sondeur est très difficile, même s'il est vrai qu'un bon pêcheur qui connait parfaitement les fonds pourra s'en passer.

Avant de mettre les les lignes à l’eau, le pêcheur  cherhche sur  l'écran de son sondeur pendant qu'il navigue lentement. Parce qu'il faut recherche des indices sur la tenue des poissons, et sur la profondeur moyenne à laquelle ils se trouvent. Il faudra aussi chercher quel  types de postes sont occupés par les poissons(tombants, cassures, plages, etc.). La présence de boules de vifs est également une information très précieuse car c'est le garde-manger des carnassiers.

 

Avant de commencer :

Il faut choisir sa trajectoire pour passer sur des fonds que l'on pense propice. C'est donc le moment de sélectionner le leurre souple et le poids de la tête plombée. Si on manque d'indices,  on choisira plutôte un shad dans des coloris flashi ou blanc.

Mais, c'est sur qu'il est pertinent de posséder plusieurs couleurs, car il arrive fréquemment qu'une couleur soit plus productive que les autres le jour J.

Seule votre expérience de coin de pêche vous  permettra de trouver ce qui marche le jour J. En l'absence de touches, de tapes ou décrochages, un changement de couleur pourrait être la solution pour tes attaques franches.

Le grammage de la tête plombée oscille entre 10 à 28 g selon la profondeur et la vitesse du vent.  Une fois tout ces choix fait, on laisse couler le leurre vers le fond. On ferme  le moulinet  et on tend la bannière tout en baissant la canne jusqu'à le scion affleure la surface de l'eau.

 

 

 

La technique de "non-animation" :

Une animation de "non animation" !!!!  Et bien oui !!!

La verticale n'est pas une pêche comme le jigging ou le lancer-ramener, c'est une technique avec ces propre caractéristique dont la "non animation".

 

L'objectif  est de le faire  nager le leurre lentement, en suivant  le contour du fond, en effectuant une tirée douce de temps en temps de 20 cm pour ensuite racompagner le leurre sur le fond  tout aussi doucement.

On provoquera des tremblements sur le fond  par de petites vibrations du scion,pour imiter la proie s'allimentant sur le fond.

 

 Je vous donne ici  une animation de base,  autour de laquelle il est possible ça touche personnelle.  En effet le sandre étant d'humeur changeante, il se peut que de faire une animation agressive le fasse alors réagir. Je tire de mon d'expérience  que de passer d'une animation lente àagressive s'avérer productives sur ce carnassiers.

 

 

 

Quelle canne choisir ? :

Cette technique amène le pêcheur à un matériel spécifique donc il faut alors une canne bien particlière.

La longueur la plus utilisée se situe autour de 1,80 m  voir jusqu'a 1.90m.

 

Mais  pourquoi une petite canne ?


Sur une embarcation et sur tout pour la Verticale, la longueur ne sert pas à grand choses car on ne lance pas et on anime le leurre sous la canne.

Une canne trop longue   crée un déséquilibre qui peut provoquer des douleurs dans le bras et le poignet à la longue si on l'utilise toute une journée. Au dela des douleurs, on perd aussi en manoeuvrabilité.

 

On a besoin d'une canne solide et robuste car  on  est vite  amené à piquer de très beaux poissons avec cette technique, la canne doit donc avoir alors une réserve de puissance suffisante. Mais, il faut que son poid soit tolérable pour de longues heures de pêches. Donc des cannes de puissance 7-20g ou 10-30g.

 

Bien que les  puissance indiqués sur les cannes peuvent sembler légères, il sontdestinées à nous guider pour savoir quel grammage de leurre lancer. Or comme dans cette technique on ne lance pas, on peut se permettre de dépasser la puissance donnée par le fabricant.

Par exemple:

 Shad 15cm + TP 18g = (environ) 35-40g

 

Or une fois dans l’eau le shad ne pèse quasiment plus rien, grâce à la fameuse pousée d'archimède. Donc une canne  de 10-30g fera  tout à fait l’affaire.

 

Pour ma part, mon choix se tourne vers la canne Shimano BioMaster 5/28g pour 1.90m. Elle transmet toutes les sensations, même les plus discrètes et elle permet des ferrages très efficaces.

Cette canne offre une très bone résonance car on est en permanence avec la tresse tendue et que  rien n’interfère avec la transmission des sensations jusqu'a ma main.

La moindre  vibrations est  ressenti, et les ferrages sont très efficaces car la  tresse est dépourvue d’élasticité.

Quel moulinet choisir ?

La plupart du temps on demande à un moulinet pour la Verticale d’être le plus léger possible, afin d’être en harmonie avec les cannes « poids plume » que l’on utilise pour cette technique.

D’où l’utilisation de modèle de petite taille comme une taille entre 1000 et 2500. Car vu que l’on pêche rarement au-dessus de 40m d’eau dans un lac de barrage, le moulinet est ici juste une réserve de fil pour le pêcheur. De plus, la Verticale est indissociable de la tresse. Il faut donc choisir un moulinet qui accepte cette dernière sans causer de problèmes. 

Mon choix se tourne vers le Shimano Aernos FB en taille 2500 pour un poids de 250g qui me permet un ensemble équilibré, léger  et donc agréable à pêcher.

Pour la tresse Power Pro Bite Motion en 0.10mm de résistance 5kg car elle me permet de contrôler parfaitement l’animation de mon leurre par rapport au fond grâce aux marqueurs tous les mètres mais elle me permet surtout de détecter une touche à la descente du leurre (chose qui arrive souvent en pêchant le sandre) et de ferrer immédiatement.

En bas de ligne j’utilise un fluorocarbonne entre 0.25mm et 0.35mm selon l’encombrement. De plus, si je suis en présence de brochet sur le plan d’eau, pour éviter les coupures et les gros fluorocarbonne qui brident la nage du leurre, je préfère utiliser 20cm de powertress de chez Cannelle en 0.30mm pour 5kg. Ça me permet de garder un peu de souplesse pour animer le leurre sur le fond. Avec cette tresse-acier, je fais aussi mes ampiles pour mes hameçons chances au cas où il y aurait du brochet.

 

 

Quels leurres choisir ? :

 Pour les leurres, je pêche beaucoup avec des shad comme l’Ultra Shad Light de chez Storm en 10cm pour 15g du fait de son rolling très marqué et de sa caudale qui émet de grosses vibrations.

J’utilise beaucoup le slop hopper de Trigger-X même si ce leurre est étudié pour la pêche en linéaire, avec son dos plat, à la moindre animation le leurre va nager très facilement. Sans oublier la phéromone agression qui fait réagir les poissons inactifs.

Quand les touches se font rares ou que les poissons sont éduqués, j’arrête les leurres à grosse vibration pour passer sur des leurres qui brassent moins d’eau. Comme le Minnow de Trigger-X qui est un leurre souple finesse ou le pro slug de Storm

 

Et je n'oublie sourtout pas un bon tube et un spray de Trigger-X Sandre. La phéromone de l'attractant va d'une part cacher l'odeur du plastique des leurres souples mais il va surtout permettre au poisson de garder le leurre quelques secondes de plus dans la bouche de quoi permettre au pêcheur un bon férrage dans de bonnes conditions.

Pour le montage, je suis assez classique avec des têtes plombées sabot (Glider Head VMC) ou Fire-ball (Hammer Head VMC) avec un hameçon chance. Mais je vous conseille de lire les deux articles de Laurent Vrignaud sur le choix de la tête plombé et du montage de votre hameçon chance.

 

 

Bonne pêche à tous !!

Vincent LOPEZ,  Partenaire Rapala France

Vincent LOPEZ, Partenaire Rapala France

Rédigé par Vincent

Publié dans #technique

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article